Maison médicale


Vu sur le site du sénat :

Préservation de l’intégrité patrimoniale de la colline de Vézelay (Yonne) et maintien du classement UNESCO patrimoine mondial de l’humanité

14 ème législature

Question écrite n° 05082 de Mme Hélène Lipietz (Seine-et-Marne – ECOLO)

publiée dans le JO Sénat du 07/03/2013 – page 738

Mme Hélène Lipietz appelle l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur les menaces pesant sur l’intégrité patrimoniale de la colline de Vézelay.

En effet, ce site a été classé en 1998 avec pour première règle la protection de l’angle naturel des pentes de la colline où une parcelle de 6 886 m² sur son versant sud à l’entrée du village, en covisibilité avec la basilique, a été rendue constructible en 2009 par modifications successives du plan d’occupation des sols (POS) pour satisfaire un projet initié en 2002.
Depuis le 26 octobre 2012, cette parcelle est défoncée par des bulldozers et les murs s’élèvent.

Ce projet, nommé « maison médicale », regroupe, hors les murs, la pharmacie et le cabinet paramédical avec deux des quatre praticiens libéraux indépendants qui exercent dans cette commune de 460 habitants. L’agence régionale de santé n’y participe pas. Le reste des 1 600 m² de surface hors œuvre brut est sans affectation.

La construction de quatre barres modernes sur deux étages, hors d’échelle par rapport au bâti traditionnel, va occulter l’échappée visuelle saisissante qui révèle soudain le village médiéval couronné de sa basilique en montant tant à pied qu’en voiture depuis Saint-Père-sous-Vézelay, voie d’accès la plus courante.

Une partie de la parcelle était aménagée en terrains de sports et servait à l’occasion aux fêtes villageoises. Surtout, son aire polyvalente horizontale permettait aux 800 000 touristes annuels, en nombre fluctuant selon les heures, dates et saisons, d’y trouver 450 places de parking ombragées ; le stationnement rapporte la moitié des revenus communaux. Les 3 500 m² d’emprise au sol du projet ne laisseront sur la parcelle que 26 places de parking touristique et aucun équipement sportif.

L’économie générale du site en est bouleversée. Trois cents places de parking sont en cours de transfert au chevet même de la basilique, cela n’incitera pas les touristes à descendre visiter le village, annulant ainsi l’effet de surprise, « mystique », que créait la montée à pied dans la rue inchangée depuis le Moyen-Âge, approche spirituelle de la basilique.

L’arrivée à la basilique ne se fera donc plus par la traditionnelle montée, mais par le chemin de ronde Nord. Le chemin de ronde, aménagé en promenade aux arbres séculaires, créé au XVIIIe siècle par le remblai des fossés, ne pourra supporter un trafic à double sens qui va déstabiliser les remparts, classés monuments historiques en 1875.

Aussi, elle lui demande quelles mesures elle entend prendre pour protéger les coteaux de la colline de Vézelay et ces remparts et ce faisant, sauvegarder l’intégrité patrimoniale du site, classé par la France et protégé au titre du patrimoine mondial depuis 1979, car la menace d’un déclassement par l’UNESCO ne peut être ignorée.

En attente de réponse du Ministère de la culture et de la communication.

source: http://www.senat.fr/questions/base/2013/qSEQ130305082.html

ndr: Dans le genre , il n’est pas trop tard pour se réveiller ! ça doit être le bruit des bulldozers qui remonte jusqu’à Paris.

 

IMG_0287.jpg
Alors qu’il pose devant un point de vue de Vézelay qu’il va lui même faire disparaitre…(cf maison médicale):

IMG_0288.jpg

La mairie organise une réunion d’information sur les « nouveaux » projets de la maison médicale.Ca se passe à la salle des fêtes à 19h30.
Vous n’étiez pas au courant ? moi non plus jusqu’à hier. A croire que les élus ne voulaient pas que l’information passe…

Paru dans l’Yonne Républicaine le 26/01/2007.
yonne rep suspension tribunal.gif

(désolé, il manque la fin, elle n’a pas été imprimée dans le journal)

Il faut ajouter quelques 80 personnes qui ne sont pas citées mais qui ont également signé le recours gracieux ; sachant cela les 6 personnes nommées (sans leur autorisation d’ailleurs) passeront peut-être moins pour des emmerdeurs.

Je suis personnellement « écoeuré », pour reprendre le terme de l’article, de la réflexion des professionnels de santé qui se sont lancés dans ce projet sans même avoir consulter le dossier en totalité (et pas simplement la partie financière) ce qui prouve que leur intérêt pour le patrimoine.

Monsieur le Maire,

Je me rapproche de vous pensant que vous trouverez, enfin, dans ces quelques lignes, la solution a un problème qui vous est cher : LA CIRCULATION à PARIS.

Je sais qu’après plusieurs années, les différentes commissions que vous avez diligentées, arrivent à la conclusion, avec la bénédiction des élus verts, moins de voiture à Paris.

Je reconnais les efforts que vous avez produits pour rendre la circulation plus fluide, couloir d’Autobus, couloir pour les bicyclettes, interdiction de la circulation automobile sur les voies sur berges.

J’applaudis également à la renaissance du Tramway.

Vous conviendrez avec moi que cela a été des efforts colossaux en intelligence, en coûts avec en plus un retour impressionnant de critiques.

Monsieur le Maire, je suis heureux aujourd’hui de pouvoir vous annoncer que la solution existe. J’ai avec un groupe d’amis réfléchi longuement à cette question de circulation à l’intérieur de notre village de Vézelay.

La solution est apparue clairement après notre réflexion : La Maison Médicale.

Voila ce que nous proposons, dans chaque quartier de Paris, créer une Maison Médicale.

A entendre l’association Don Quichotte vous n’aurez pas de mal à trouver les immeubles inoccupés.

Une recommandation importante, arborer l’environnement de ces Maisons Médicales (réaction des verts oblige).

Et maintenant, vous comprendrez que cette idée est géniale autour des ces Maisons Médicales, construisez des parkings, et vous constaterez que le bienfait de l’opération ; les patients parisiens au lieu d’obstruer les quelques places de stationnement qui restent dans Paris, pourront a loisir se garer sur ces places de parkings.

Mes amis et moi nous oeuvrons vivement pour que cette solution prenne corps à Vézelay, contestés aujourd’hui par un groupe d’énergumènes qui nous parlent de concepts d’esthétisme ou d’alibi du même ordre. Mais nous vaincrons car notre idée est géniale.

Vous aurez certainement vous aussi à affronter une vindicte de vos élus gaulliste, mais sachez que nous vous soutiendrons convaincus que pour vaincre la circulation automobile génératrice d’oxyde de carbone et précurseur de la fin de monde, il n’y a qu’une seule solution : La Maison Médicale.

Je vous prie, d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma très haute considération.

Un des citoyens du canton de Vézelay qui a témoigné en justice contre le collectif de la défense de la colline.

Dans un article de l’Yonne Républicaine, madame le maire se félicite à propos du classement dans National Geographic (voir article du 24/11/2006):

« nous sommes vraiment très heureux de ce classement, arriver second, c’est phénoménal,explique Simone Galtier, maire de la commune.Ce classement est le résultat d’un gros travail de préservation, qui n’est possible qu’avec les contraintes imposées par les contraintes imposées par les architectes des bâtiments de France, associé à la volonté de la municipalité de maintenir une qualité architecturale. Un résultat encourageant dont tout le monde est très fier ».

Tiens donc ? Je serais curieux de savoir quels ont été les actions de la mairie pour maintenir la qualité architecturale de Vézelay. La volonté de la municipalité de maintenir une qualité architecturale est passée dans un trou noir quand a été conçu le dossier de la maison médicale. Je vous livre une « photo » du projet qui est consultable en mairie :

projetMM
On voit tout de suite le souci de préservation du patrimoine. Ca sent la vieille pierre à plein nez. Sur ce « dessin » on aperçoit également qu’il y a deux soleils (!) : le bâtiment parait alors moins haut, du fait des perspectives générées.
A bientôt donc à « Vézelay ville nouvelle ».

Ca y est , la mairie a affiché l’autorisation du permis de construire pour la maison médicale. Le seul problème , c’est que le projet n’a pas (encore) reçu l’autorisation des Bâtiments de France, d’où le malaise en ce moment sur le sujet.

Alors que National Geographic nous place en 2ème rang mondial pour l’authenticité du village (http://www.nationalgeographic.com/traveler/features/whsrated0611/whsrated.html), on décide de construire un beau bâtiment tout neuf, bien visible et bien haut dont l’utilité publique reste à démontrer. Le pauvre particulier qui repeint ses volets sans autorisation se voit bien sur dénoncé (anonymement) dans la semaine…
La mairie veut donc placer les points sur les « i » en organisant une réunion d’information le 6 décembre 2006 dans ses locaux