Il y a des fois où il faut savoir renoncer…

Vu sur le site du sénat :

Préservation de l’intégrité patrimoniale de la colline de Vézelay (Yonne) et maintien du classement UNESCO patrimoine mondial de l’humanité

14 ème législature

Question écrite n° 05082 de Mme Hélène Lipietz (Seine-et-Marne – ECOLO)

publiée dans le JO Sénat du 07/03/2013 – page 738

Mme Hélène Lipietz appelle l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur les menaces pesant sur l’intégrité patrimoniale de la colline de Vézelay.

En effet, ce site a été classé en 1998 avec pour première règle la protection de l’angle naturel des pentes de la colline où une parcelle de 6 886 m² sur son versant sud à l’entrée du village, en covisibilité avec la basilique, a été rendue constructible en 2009 par modifications successives du plan d’occupation des sols (POS) pour satisfaire un projet initié en 2002.
Depuis le 26 octobre 2012, cette parcelle est défoncée par des bulldozers et les murs s’élèvent.

Ce projet, nommé « maison médicale », regroupe, hors les murs, la pharmacie et le cabinet paramédical avec deux des quatre praticiens libéraux indépendants qui exercent dans cette commune de 460 habitants. L’agence régionale de santé n’y participe pas. Le reste des 1 600 m² de surface hors œuvre brut est sans affectation.

La construction de quatre barres modernes sur deux étages, hors d’échelle par rapport au bâti traditionnel, va occulter l’échappée visuelle saisissante qui révèle soudain le village médiéval couronné de sa basilique en montant tant à pied qu’en voiture depuis Saint-Père-sous-Vézelay, voie d’accès la plus courante.

Une partie de la parcelle était aménagée en terrains de sports et servait à l’occasion aux fêtes villageoises. Surtout, son aire polyvalente horizontale permettait aux 800 000 touristes annuels, en nombre fluctuant selon les heures, dates et saisons, d’y trouver 450 places de parking ombragées ; le stationnement rapporte la moitié des revenus communaux. Les 3 500 m² d’emprise au sol du projet ne laisseront sur la parcelle que 26 places de parking touristique et aucun équipement sportif.

L’économie générale du site en est bouleversée. Trois cents places de parking sont en cours de transfert au chevet même de la basilique, cela n’incitera pas les touristes à descendre visiter le village, annulant ainsi l’effet de surprise, « mystique », que créait la montée à pied dans la rue inchangée depuis le Moyen-Âge, approche spirituelle de la basilique.

L’arrivée à la basilique ne se fera donc plus par la traditionnelle montée, mais par le chemin de ronde Nord. Le chemin de ronde, aménagé en promenade aux arbres séculaires, créé au XVIIIe siècle par le remblai des fossés, ne pourra supporter un trafic à double sens qui va déstabiliser les remparts, classés monuments historiques en 1875.

Aussi, elle lui demande quelles mesures elle entend prendre pour protéger les coteaux de la colline de Vézelay et ces remparts et ce faisant, sauvegarder l’intégrité patrimoniale du site, classé par la France et protégé au titre du patrimoine mondial depuis 1979, car la menace d’un déclassement par l’UNESCO ne peut être ignorée.

En attente de réponse du Ministère de la culture et de la communication.

source: http://www.senat.fr/questions/base/2013/qSEQ130305082.html

ndr: Dans le genre , il n’est pas trop tard pour se réveiller ! ça doit être le bruit des bulldozers qui remonte jusqu’à Paris.

 

L’eau potable est une ressource inépuisable. C’est ce qu’on croyait dans les années 50. A Vézelay, il faut croire que certaines mentalités en sont restées à cette époque. En effet, de l’eau coule dans les toilettes de façon discontinue depuis plusieurs mois. Deux personnes des services municipaux ont été prévenues. Malheureusement, jusqu’où est allée l’information ? … Lamentable gestion des ressources publiques !

Nous subissons déjà chaque jour le passage insupportable des camions. La création de la carrière créera un traffic supplémentaire. Est-il possible de fermer les yeux sur une augmentation du traffic avec le bruit et la pollution que cela génèrerait ?

Soutenons l’Adcva89 (http://adcva89.pagesperso-orange.fr) dans son action. Faites connaitre votre point de vue au cours de l’enquête publique.

Préservons Vézelay et son environnement pour que la vie y soit agréable pour tous.

Après quelques 400 kilomètres de route, arrivés enfin de journée un jeudi de juin de l’an, avec un temps magnifique, nous étions à la recherche de notre gite. Comme bon réflexe afin de se renseigner de la situation exacte, pourquoi pas nous adresser à l’office du tourisme, me direz-vous ? Eh bien non. Notre bonne humeur de l’arrivée a été bien refroidie. Il était 18 heures et quelques minutes. Une jeune employée fermait la porte vitrée donnant sur la rue, et malgré nos tentatives de lui faire comprendre que nous ne voulions qu’une simple information, elle nous regarda froidement et tourna le dos. Pas un mot…. Quel piètre accueil pour les simples touristes que nous étions.

En surfant sur le net quelques jours plus tard, quelle surprise de découvrir comme phrase d’accroche pour l’Office du tourisme : « Sourire, écoute, disponibilité, connaissance de la région… Agnès et Alexandra auront à coeur de vous conseiller sur les lieux de visite, les activités pour enfants, les randonnées, les animations; de vous aider à trouver un hébergement, un restaurant… selon vos envies d’escapade en amoureux, de vacances en famille, pour un week-end ou plus. »

Un grand Merci à ce vieux monsieur, conducteur de calèche sur la place, qui essaya de nous renseigner très aimablement. Je ne peux m’empêcher de me souvenir de cette citation de Follerau : « Un sourire ne coûte rien … », mais vous connaissez la suite j’en suis sûr.

En réponse à un article vu sur le blog « vezelay enparle » publié le 29/04/12.

Monsieur le corbeau(1),

Il est navrant de constater qu’une personne s’étant présentée aux élections municipales fasse preuve d’aussi peu de discernement. Par cet article, une fois de plus , vous étalez vos propos négatifs sur ce qui est fait.

Comparer le site de l’Office de tourisme  (que je ne vais pas défendre) et celui d’un privé (moi même) est la preuve de votre méconnaissance totale de la question. Je ne vais pas vous faire un cours, ce serait vous porter de l’intérêt que vous ne méritez pas mais héberger un site coûte de l’argent. D’une part, l’un bénéficie de subventions et fait payer chèrement ses adhérents et moi non. Le support d’Amazon permet à peine de rentrer dans les frais tout en apportant un contenu utile à l’internaute. Réaliser le contenu également prend du temps, et les personnes de l’office de tourisme sont payées pour le faire, moi non.  Alors pourquoi le faire? Parce quand je l’ai fait(1999), il n’existait rien de tel et que j’estimais que Vézelay méritait un minimum de communication sur Internet.

D’autre part, en ce qui concerne le nom , il n’y a qu’une règle : le premier arrivé est le premier servi. Vous ne parlez pas du fait que vezelay.com est détenu par un Japonais qui publie un contenu sans rapport et vezelay.fr par on ne sait qui !

Et enfin, mon site www.ville-vezelay.com est réalisé en l’état depuis plusieurs années (2001), et vous attendez seulement maintenant pour le critiquer. Vous n’aviez peut être plus personne à vous mettre sous la dent ? Ne rien faire est le meilleur moyen de ne pas se faire critiquer !

Alors je vous pose la question: Vous, que faites vous (d’utile) à et pour Vézelay?

Au plaisir de vous voir (déménager).

Nicolas Bry.

—–

1: http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/corbeau/

 

Vu sur le Bien Public.

On fait un simple calcul en croix et on se demande qui va financer les 17 000 000 € (à peu près) pour le reste des remparts.

« Villiers »  , « Conseil Général » sont des termes qui reviennent souvent dans les articles mais leur action se limite à seulement 86m. Action bien faible . on attend la suite dans plusieurs décennies… et on aura oublié…

Article complet:

VÉZELAY. LA RESTAURATION DE L’ENSEMBLE DES REMPARTS VA DÉBUTER.
Un patrimoine à revaloriser

Plusieurs décennies seront nécessaires afin de restaurer l’ensemble des remparts de la ville.  Pour garder son éclat, Vézelay a besoin de voir sa pierre restaurée, notamment au niveau des remparts.

Un vaste programme de restauration est entamé avec, pour débuter, des travaux sur les remparts de la Maison Jules-Roy à Vézelay

À la fin du mois de janvier, André Villiers, président du conseil général de l’Yonne et Frédéric Néraud, directeur général de la fondation du patrimoine, ont signé une convention de partenariat. La Fondation du Patrimoine, dans le cadre d’une coopération existant de longue date avec le département de l’Yonne, a en effet décidé de s’engager activement en faveur du renouveau du patrimoine vézelien et d’y consacrer des moyens financiers pluriannuels venant en complément de l’effort ­consenti par l’État et les collectivités territoriales.

Financement subventionné
Dans une première étape, la Fondation du patrimoine apporte un concours exceptionnel de 200 000 € au ­conseil général de l’Yonne pour la restauration des remparts de la Maison Jules-Roy, propriété du département, située dans l’environnement immédiat de la basilique. Le montant total des travaux pour ce chantier est de 758 000 €, financés à hauteur de 180 000 € par des fonds européens, les 378 000 € restants sont à la charge du département. Les partenaires, très attachés au développement de l’insertion sociale et professionnelle de publics en difficulté, ont convenu de faire réaliser une partie des travaux dans le cadre d’un chantier d’insertion.

La restauration des remparts de la Maison Jules-Roy concerne 86 mètres d’entre eaux, alors que la longueur totale de ceux-ci est de 2,1 km.

Normalement, en 2013, des travaux doivent être entamés sur les remparts de la Porte-Neuve et ensuite se poursuivre à l’ensemble des remparts.

Redorer l’image du site
La colline éternelle de Vézelay a un atout : sa pierre. Mais celle-ci peut vite devenir son talon d’Achille si elle n’est entretenue. C’est pourquoi, afin de restaurer des remparts qui sont dans un état de délabrement non compatible avec l’image d’excellence véhiculée par Vézelay, cette grande campagne a été lancée.

Lors de son déplacement à Vézelay en septembre 2010, le président de la République avait affirmé son intention de mobiliser l’État et des partenaires publics et privés afin de redonner à Vézelay, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, un lustre en rapport avec son passé prestigieux et sa réputation internationale. Les travaux dureront ainsi plusieurs années. Ils porteront sur la mise en valeur de la basilique, du site classé du Vézelien (qui réunit douze communes et 10 000 hectares autour de la colline), du village de Vézelay, et donc, de ses remparts.

INFO Renseignements : tél. 03.86.33.35.01.
source:

http://www.bienpublic.com/haute-cote-d-or/2012/02/10/un-patrimoine-a-revaloriser

Nouvelle édition de la navette Vézelay-Avallon pour cette année.  Plus de détail sur ce site : http://www.lyonne.fr/editions_locales/avallonnais/la_navette_touristique_avallon_vezelay_reprend_du_service@CARGNjFdJSsBEB8GCx4-.html

Un passage du texte me chagrine particulièrement quant à l’utilisation optimale de l’argent public :

L’objectif affiché [...] est de transporter pendant la saison estivale un gros millier de voyageurs. [...] Pour ce faire, l’enveloppe budgétaire a été doublée pour atteindre désormais 40.000 euros.

Un calcul simple montre que la dépense prévue par le budget est de 40€ par voyageur (!!!). Un  peu cher pour 15km non ?

IMG_0287.jpg
Alors qu’il pose devant un point de vue de Vézelay qu’il va lui même faire disparaitre…(cf maison médicale):

IMG_0288.jpg

A voir sur France3 :

http://bourgogne.france3.fr/info/vezelay-89-le-plan-de-renovation-etabli-67332855.html

Page suivante »